Grand nettoyage de printemps

Pour la petite histoire... : Nous partions en vadrouille récupérer des tables de chevet repérées sur Leboncoin et en passant devant la maison de notre voisin, ma grande fille s'est écriée :"Maman, des meubles sur le trottoir !" (Et oui, c'est notre discrète chercheuse en chef !) En effet, notre voisin, souhaitant faire un peu de place chez lui, vidait son garage. Il nous a gentiment proposé de jeter un coup d’œil et de prendre ce qui nous intéressait. On s'est à peine fait prier et on a jeté notre dévolu sur un fauteuil tout droit sorti des sixties : assise basse, pieds compas, skaï noir et rouge (les couleurs du RCT ! ça tombait bien c'était la veille de la finale !). A peine quelques signes du temps passé : deux patins absents et la toile de propreté de dessous à changer. Il a donc fait son entrée dans "l'atelier" où chacun s'est empressé de poser son séant dessus, avec toutefois une question préalable de notre petite puce : "Ça y est maman, il (n') est plus vieux maintenant ? On peut s'asseoir ?"